Le retour d'Ulysse a casa ou l'Odyssée

Publié le par kate.rene

Héros encore vivant "à la fin" de la guerre de Troie, dont on apprend qu'elle aurait duré neuf longues années, le Divin rejeton de Laërte et industrieux Ulysse rentre à Ithaque, "la patrie de ses pères", où il est Roi. Sa femme et son fils, qu'il a quitté quand il était un petit enfant, l'attendent dans le désespoir et les pleurs, incertains qu'ils sont de son destin : la "noble" Pénélope, "fille d'Icarios", et leur fils, le "sage" Télémaque. Vingt ans se sont écoulés depuis le départ d'Ulysse à la guerre.

 

penelope-john-william-waterhouse.png

Pénélope à sa tapisserie par John William Waterhouse


Comme L'Iliade, l'Odyssée se compose de vingt-quatre chants. Les grands thèmes de la mythologie grecque y sont racontés : la grotte de Calypso ; le radeau d'Ulysse ; les cyclopes dont le plus anthropophage est Polyphème ; l'île d'Éole et de Circé ; la descente dans la maison de morts d'Hadès et l'apparition des héros morts que nous avions quittés vivants à la fin de l'Iliade, Agamemnon, Achille, etc. On croise les destinées de Tantale, Sisyphe, Heraclès,... ; l'épisode des sirènes et la rencontre avec Scylla et Charybde, etc...

 

la-grotte-de-calypso.jpg

La grotte de Calypso d'après Joos de Momper

 

polypheme-et-ulysse-d-apres-jacob-Jordaens.jpg

Polyphème et Ulyssse d'après Jacob Jordaens - Musée Pouchkine, Moscou


Pendant cette longue errance parsemée d'embûches dangereuses, qui dura plus de dix ans, le "divin" Ulysse sortira seul indemne grâce à l'intervention permanente de la déesse Pallas Athéna ; tous ses compagnons disparaîtront progressivement au décours de leurs rencontres avec des créatures peu sympathiques pour les mortels. Et une belle nuit, Ulysse se retrouvera sur une plage de son pays natal, Ithaque. 


Mais pendant toute cette longue période d'absence du héros, la "sage" Pénélope" est convoitée par des prétendants qui font le siège de sa maison, de sa table et de son lit, car pour eux tous, Ulysse est mort et il faut que Pénélope ait un nouveau mari...

 

ulysse-tue-les-pretendants.png

Ulysse tue les prétendants par Théodore Van Thulden

 

La dernière partie de ce poème épique relate le retour à la maison d'Ulysse et la destinée des prétendants. Leur rencontre est explosive comme on peut s'en douter.

 

Dans le dernier chant, superbe :

 

Ainsi toutes ces âmes s'en allaient en piaulant

Vers le séjour putride où les menait le bon Hermès.

Ils passèrent le cours de l'Océan, le Rocher Blanc,

La grande Porte du Soleil et le pays des songes,

Et furent bientôt arrivés au Pré de l'Asphodèle,

Où habitent les ombres, ces fantômes des défunts.   

 

massacre-des-pretendants-crat.-a-fig-r-IVe-av-JC-louvre.jpg

 

Le massacre des prétendants, cratère en céramique, IVe siècle avant J.C - Louvre


Nous savions depuis l'Iliade que les dieux parlaient avec les mortels, déjà une belle prouesse, mais depuis l'Odyssée, nous savons que les ombres, sièges de l'âme, représentantes des chers défunts, parlent aussi aux mortels..., ça nous a rappelé un auteur contemporain qui a repris ce genre et qui sait bien faire parler les ombres, Haruki Murakami, (dans La fin des tempsà lire absolument).

 

Sinon, parmi les expressions couramment utilisées dans ce texte magique, l'une nous a souvent fait sourire (de toutes nos dents restantes) dans la traduction proposée ici : "Quel mot s'est échappé de l'enclos de tes dents". Et toujours le thème des genoux est bien présent comme : "En embrassant, dans mon malheur, ton eau et tes genoux." (449, chant V), mais de cela nous en avons déjà parlé dans l'article sur l'Iliade

 

Homère, l'Odyssée, traduction de Frédéric Mugler chez Babel - 1995- ISBN 978-2-7427-0579-5

Publié dans lecture

Commenter cet article

MASSART Marie-Cécile 13/02/2014 21:12


Comme d habitude je me suis régalée de toute cette histoire mêlée à l art et ma Charlotte qui apprend le monde grec en 6 ème a été sûrement votre plus jeune fan!


En plus pour etre dans l ambiance je viens de finir: " les mémoires de Zeus" de Druon!


Merci


 


M-Cécile. 

kate.rene 15/02/2014 10:40



Il nous faut lire maintenant l'Énéide... Merci pour ta fidélité. Catherine