Petites curiosités proustiennes

Publié le par kate.rene

  • On sait que Proust, comme Balzac était un inventeur de mots... Nous sommes tombés sur une liste de ces mots inventés par Proust, dont certains sont passés dans notre langage (golfeur). D'autres sont restés des hapaxVoir aussi cette analyse du vocabulaire proustien :

http://www-syscom.univ-mlv.fr/~vignat/Html/Proust/techniq.html

 

big-marcel.jpg

gide-a-proust-copie-1.png

gide-a-proust.png

Le brouillon en partie inédit de la célèbre lettre d'excuses d'André Gide à Marcel Proust dont il avait refusé le manuscrit de "Du côté de chez Swann", sera proposé à la vente le 26 novembre chez Sotheby's, a annoncé mardi la maison d'enchères.

Si la lettre d'excuses de Gide à Proust datée du 11 janvier 1914 est fameuse, ce brouillon autographié signé de cinq feuillets est un document exceptionnel, en partie inédit, assure Sotheby's. Ecrit à l'encre noire, sur papier à en-tête de l'Hôtel de Flandres à Bruges, il comprend de nombreux passages raturés.

Longtemps, ce brouillon a été la propriété du cardiologue lyonnais Roger Froment, disparu en 1984, ami de Roger Martin du Gard qui l'avait fait relier dans une plaquette intitulée "Marcel Proust et André Gide". L'ensemble est estimé entre 100.000 et 150.000 euros. La lettre originale est conservé à la Urbana University of Illinois, aux Etats-Unis.

On y lit notamment: "Mon cher Proust. Depuis quelques jours je ne quitte plus votre livre; je m'en sursature avec délices, je m'y vautre (...). Le refus de ce livre restera la plus grave erreur de la N.R.F.- et (car j'ai cette honte d'en être beaucoup responsable) l'un des regrets, des remords les plus cuisants de ma vie (...). Pour moi, vous étiez resté celui qui fréquente chez Mme X et Z - celui qui écrit dans le Figaro"...

Gide confesse aussi être distraitement tombé sur des passages comme celui "de la tasse de camomille" qui l'ont empêché d'aller plus loin.

En 1913, quand Proust soumet le premier tome de "A la recherche du temps perdu" à la NRF, futures éditions Gallimard, André Gide, l'un des piliers de la maison, rejette le manuscrit. "Trop de duchesses et de comtesses, ce n'est pas pour nous...", estime-t-il, jugeant trop snob le jeune Proust, croisé dans des salons.

La reconquête de l'écrivain sera l'une des priorités de Gide. Après son refus du manuscrit, "Du côté de chez Swann" est publié le 13 novembre 1913 à compte d'auteur chez Grasset. Gaston Gallimard parviendra finalement au printemps 1916 à persuader l'écrivain de lui confier ses prochains livres.

Sous la pression de Proust, Bernard Grasset renonce à poursuivre la publication de La Recherche. "A l'ombre des jeunes filles en fleurs", revenu dans le giron de Gallimard, décrochera le Goncourt en 1919.

© 2013 AFP

Et déjà publiées...

Lettres à sa voisine

 

lettre-proust.png

derniers-mots-ecrits-par-Proust.png

Èxtrait :

"On sait maintenant que Sartre pratiquait beaucoup Proust. Mais il le cachait, comme on lit des textes cochons."

  • Un site américain sur Proust :

http://proust-ink.com

  • En ce moment sur France Inter :

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/documentaire/76408/le-quart-d-heure-de-proust.html

Cette année 2013 fête le centenaire du premier tome de la Recherche "Du côté de chez Swann" sorti en librairie le 14 novembre 1913. Les éditeurs n'ont pas attendu cette date anniversaire et s'en donnent à coeur joie. Livres et articles abondent. Lorsqu'un article intéressant sortira, nous mettrons le lien sur cette page qui sera donc susceptible d'être modifiée...

 

Publié dans MARCEL PROUST

Commenter cet article