Histoire d'une mystification...

Publié le par kate.rene

conquête mexique

Ô frères humains ! Vous qui aimez les livres, vous qui aimez les aventures dans les pays lointains et exotiques, vous qui aimez les énigmes de l'histoire, les mystères, les jeux de piste, les anciennes civilisations disparues..., vous ne pouvez échapper à la lecture de Cortés et son double de Christian Duverger (professeur à l’école des Hautes Études en sciences sociales, spécialiste du monde méso-américain, historien et archéologue), ou l'histoire d'une mystification... littéraire ou du moins d'une vraisemblable usurpation d'identité d'auteur. De quoi s'agit-il ?

fragment du

C'est l'histoire d'un Livre, d'un Manuscrit au titre prometteur : Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle-Espagne dont l'auteur serait Bernal Diaz del Castillo. De prime abord, on s'interroge sur l'adjectif "véridique". Pourquoi l'auteur insiste t-il sur ce mot ? Déjà le doute s'installe ou du moins la curiosité d'en connaître la raison est piquée. Le manuscrit est imprimé et publié une première fois en Espagne en 1632 par un certain Alonso Remon et la première traduction française date de la fin du XIXe siècle. Comme son titre l'indique, il s’agit de la "relation" de la découverte du Mexique, attribuée à Fernando (Hernan) Cortés, marquis de la Valle, par un soldat-écrivain, témoin oculaire, comme il le précise lui même dans son introduction du livre. Habitant à Santagio de Guatemala, ce vieillard de soixante-dix ans entreprend de raconter et d'écrire ses mémoires. Et quelle mémoire ! 

Premier et seul indice (que l'on peut donner) de cette vraisemblable usurpation (à plusieurs niveaux et en plusieurs temps) d'identité littéraire, ce brave vieux soldat-écrivain ne sait ni lire ni écrire !

D'une érudition éblouissante, d'une démonstration sans faille mettant tour à tour en évidence les arguments historiquement acceptables face aux approximations les plus erronées que la vulgate colporte depuis des siècles et même parfois par de "grands écrivains" jusqu'à une période récente (le plagiaire José Maria de Hérédia..., par exemple), ce livre vous fera plonger en apnée dans une histoire écrite comme un thriller académique et d'une écriture limpide, précise et belle. Ah! si tous les polars avaient cette trempe littéraire !


Intrigue : usurpation d'identité, rechercher le coupable.

Lieu : Méso-Amérique et Espagne.

Période : XVIe siècle. 

Acteurs : Hernando Cortés, Bernal Diaz et sa famille, Charles Quint et son fils Philippe II, Francisco Gomara, Docteur Ilescas, Évêque Pablo Jovio

Pièces à conviction : deux manuscrits dont un sera envoyé à l'empereur vers 1560..., rangé dans une bibliothèque, puis ressorti plus de vingt ans plus tard par le premier éditeur, Alonso Remon. Le manuscrit original a toujours été introuvable. Il s'agit de copie de copie de copie


Pour asseoir la véracité de Bernal écrivain, il fallait lui donner plus de consistance. Tardivement, on aurait "retrouvé" son portrait...

bernal-diaz-del-castillo.png

Mais quelle étrange ressemblance avec ce portrait qui n'est autre que celui... d'Henri IV

henri-IV.jpg

 

 

José Maria de Heredia Véridique histoire de la conquête de la Nouvelle-Espagne, traduction de Díaz del Castillo, 4 volumes, P., Lemerre, 1877-1887

Tout le monde connait ce poème  Les conquérants

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,

Fatigués de porter leurs misères hautaines,

De Palos de Moguer, routiers et capitaines 

Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.

 

Ils allaient conquérir le fabuleux métal

Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines,

Et les vents alizés inclinaient leurs antennes

Aux bords mystérieux du monde Occidental.

 

Chaque soir, espérant des lendemains épiques,

L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques

Enchantait leur sommeil d'un mirage doré ;

 

Ou penchés à l'avant de blanches caravelles,

Ils regardaient monter en un ciel ignoré

Du fond de l'océan des étoiles nouvelles.

 

Cortés et son double - Histoire d'une mystification - Christian Duverger - 311 pages - Seuil - 2013

Publié dans lecture

Commenter cet article

kate.rene 22/02/2014 10:55

Merci de votre intérêt. Nous aimons aussi beaucoup l'histoire et les histoires de l'histoire...